Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/06/2013

MEZE: MON ANALYSE SUR LA PROBLEMATIQUE DU PRIX DE L'EAU ET DE SON ASSAINISSEMENT

GillePhocas_port regard avenir modif vignette.jpg

Difficile de faire court sur ces questions qui sont à tiroir et méritent des explications précises...

 Il serait facile de faire de la démagogie avec ce sujet, mais il faut que les usagers sachent que l'eau est une ressource qui va devenir de plus en plus rare..

C'est même l'enjeu le plus important à long terme de l'humanité et il faut s'attendre à ce que son prix (du traitement en amont jusqu'en aval) augmente encore fortement..

L'objectif étant de rendre les tarifs plus justes, plus responsables écologiquement tout cela en visant l'équilibre du budget..

Ceci étant dit les Mézois ont la chance que ce service (malheureusement uniquement sa distribution) soit en gestion directe municipale c'est un vrai atout.. et je pourrais développer les multiples avantages mais là n'est pas le sujet..

La double facturation était une hérésie et le passage à une seule facture pour l'ensemble du service est un choix logique qui permet à la fois de comparer et d'avoir une vue d'ensemble sur le coût de toute la gestion de l'eau.

Le problème avec le prix de l'eau à Mèze, c'est que les usagers paient une trop grosse part fixe (abonnement pour l'accès à l'eau potable)...

Depuis 10 ans, je me bats pour instaurer une vrai progressivité du prix de l'eau qui était dégressive avec la consommation jusqu'à il y a deux/trois ans..

On aurait pu m'écouter plus tot mais, semble-t-il, on ne voulait pas froisser quelques gros consommateurs.

Il y a eu des choix de gestion qui ont amené à ces augmentations et qui auraient pu être évités, ce que l'opposition municipale a contesté dès le début..

1. Le virement de 300 000€ en 2004 de l'excédent de l'eau vers le budget général pour le renflouer par conséquent, la facture d'eau était devenu un impôt!

Sans ce virement, les augmentations des tarifs n'auraient quasiment pas été nécessaires!

2- Le financement en 2002/2003 des réparations du chateau d'eau de l'ordre de 380 000€ payées cash!!!! (un non sens pour un investissement!) même si le budget de l'eau était largement excedentaire à cette époque... Là aussi nous avions averti mais la municipalité n'en a fait qu'à sa tête.

Remonter tant en arrière pour expliquer est il justifié? De la même manière que les décisions d'aujourd'hui impactent les budgets à long terme, les décisions d'il y a dix ans ont des conséquences logiques aujourd'hui...

On a dilapidé le pactole et aujourd'hui on rame...

Concernant l'assainissement, l'accroissement de la population d'un côté, et la sensibilité du milieu lagunaire de l'autre, ont conduit à d'impératifs investissements très lourds...

Malheureusement, encore une fois ces investissement ont étés faits dans l'urgence sous la pression notamment de l'Europe qui menaçait purement et simplement de grosses amendes financières si le lagunage n'était pas redimensionné et mis aux normes..

Si bien que ces investissements n'ayant pas étés provisionnés alors que les simples règles de gestion l'imposaient, on assiste depuis quelques années à une augmentation faramineuse de la part perçue par la CCNBT sur la taxe d'assainissement, si bien qu'aujourd'hui la part perçue par la SDEI sur le volet assainissement n'atteint même pas 20%! (le reste à la CCNBT)

Concernant les fuites (300 à 450 000 € de préjudice?), il faut reconnaitre que la commune a fait preuve d'une coupable légèreté dans sa participation aux conseil syndicaux où elle a voté POUR l'utilisation du bioxyde de chlore...

Elle a aussi ignoré les recommandations et les propositions d'assistance des experts du syndicat datant de janvier 2010... alors que les fuites ont eu lieu surtout en 2010 et 2011..

Voir le courrier du président du syndicat adressé à Monsieur Le Maire de Mèze: Eloquent

. Alors, les solutions?

Pour ma part, je pense qu'une plus grande progressivité des tarifs serait plus en adéquation avec les perspectives de ce sujet, tant sur l'assainissement que sur l'eau elle-même..

Par contre, une réduction de la part fixe me parait plus juste car par exemple à cause de cet abonnement à 60€: celui qui consomme 20M3 paie son m3 beaucoup plus cher que celui qui en consomme 60 ... On sort de l'esprit de progressivité et de responsabilté..

Donc l'eau qui sert à remplir la piscine coute moins cher que celle qui sert à se laver les dents...

J'ai d'ailleurs sous les yeux une facture à la consommation égale à zéro et dont le total à payer avoisinne les 80€..!!!

Je pense que gouverner c'est prévoir..

Ce n'est pas facile, et c'est plus facile de critiquer..

Mais je pense que l'on pouvait provisionner les dépenses ce qui est du simple bon sens et de l'usage en comptabilité/gestion... Cela aurait évité des augmentations aussi abrupte (+375% pour la CCNBT)

Encore une fois par négligence, ou dans l'attente d'un hypothétique miracle, on a attendu le dernier moment..

Comment ne pas comprendre la surprise des usagers recevant donc leur facture, puisque les élus décideurs semblent surpris des dépenses qu'ils ont du engager pour la pérennité du système?

Il faut aussi continuer à oeuvrer pour l'efficacité du réseau.. Il faut aussi que le service de l'eau facture à son prix et conformément à son usage les consommations d'eau au budget principal..

Mais je rappelle que, si les erreurs de gestion citées plus haut n'avaient pas eu lieu, il n'y aurait pas eu besoin d'augmenter le tarif.. (300000+280000 plus les fuites, le service serait excédentaire..)

Pour clore et à titre comparatif, Thau Agglo facture moins que la CCNBT sa part sur l'assainissement, contrairement à ce que certains essaieraient de faire croire..

Si on compare notre facture d'eau avec celle d'une commune de Thau Agglo on s'aperçoit que si le M3 est facturé 80cts par le délégataire (lyonnaise) sur le territoire de Thau Agglo nous payons beaucoup plus cher l'assainissement.. en effet, Thau agglo "facture" 0.65€ le m3 quand la CCNBT nous coute 0.95€... Pas d'abonnement mais par contre une tarification à la consommation que le délégataire facture 77cts le M3..

Cela me conforte dans mes analyses:

Plus la part fixe est élevée, moins c'est juste et respectueux de la ressource
Il est très aventureux de dire que l'eau à Mèze "coute moins cher"..

 

Cela dépend aussi des consommations et il y a de grosses disparités selon la structure individuelle de consommation..
Le gros du problème vient donc de la CCNBT qui est plus gourmande que les autres agglos.... Problème de gestion certainement....

 

20/05/2011

CONSEIL MUNICIPAL DE MEZE DU 26 MAI: SUJETS QUE JE SOUHAITE ABORDER ET QUE J'AI TRANSMIS A M. LE MAIRE

 
1- Espace jeune: Les locaux de fortune qui sont attribués au 175 jeunes concernés depuis qu'ils ont quitté ceux de la DDE sont trop exigus... Des activités ont du être stoppées... Quand pourront-ils réintégrer des locaux acceptables? N'avez vous pas fait preuve de légèreté sur ce dossier?
 
2- Primaires socialistes: Je souhaiterais savoir si la commune allait mettre à la disposition du parti socialiste des locaux, du matériel et du personnel pour l'organisation de leurs primaires en vue des présidentielles de 2012.
 
3- Rond-points: Par soucis d'économie d'eau vous avez installé des jardins secs sur les ronds points de la ville... C'est une bonne initiative... Mais n'aurait on pas pu faire mieux et en profiter pour mettre en valeur et communiquer sur nos activités et notre patrimoine?
 
 
Remarques:
 
- Je vous ai demandé à plusieurs reprises que mon association "Citoyens de Mèze" figure sur le site de la ville à la rubrique "toutes les associations"(sic) et sur les documents de présentation distribués aux nouveaux arrivants lors de la cérémonie des nouveaux Mézois... Cela n'a jamais été fait... Je serais donc dans l'obligation, lors de la prochaine cérémonie de distribuer un courrier présentant mon association.
 
-Concernant le local destiné à l'opposition, je constate que, vous, la personne qui respecte toujours sa parole, n'a toujours pas satisfait à la loi, ni à ses promesses. Par conséquent, je prendrais toutes les dispositions nécéssaires pour qu'enfin nous ayons simplement ce à quoi nous avons droit depuis 4 ans pour faire vivre la démocratie à Mèze...
 
Gilles PHOCAS