Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2014

BILLET D'HUMEUR: POUR RESTAURER LA REPUBLIQUE, POUR RELANCER LA DEMOCRATIE: IL FAUT DYNAMITER LES PARTIS TRADITIONNELS

A l'heure où l'ensemble des citoyens assistent à un spectacle (qu'ils financent) de fin de cycle du système démocratique en général et de l'UMP en particulier..

A l'heure où les gouvernants sont aussi impuissants que ridicules (c'est dire),

A l'heure où certains élus locaux frondent.. Ce qu'ils font tant qu'ils le sont puisque nous savons très bien que dès qu'ils auront atteint les plus hautes sphères, ils imposeront aux territoires ce qu'ils ont combattu quand ils y étaient..

On peut à tout prix vouloir être optimistes, il est très difficile toutefois, de ne pas sentir poindre une certaine inquiétude pour l'avenir de notre démocratie.

Le mal est profond, je ne reviendrai pas sur mon analyse post-européennes..

Le mal est profond car ce sont les mêmes habitudes de pouvoir, perpétrées par les mêmes personnes, avec les mêmes dérives depuis des décennies..

Qu'ils soient au PS ou à l'UMP, ou même au FN, la mécanique est la même, les ficelles sont les mêmes et les résultats sont à l'avenant..

J'y ai cru, j'y ai même participé à mon niveau dans les différentes responsabilités que j'ai exercées par le passé dans ce système pourri..

On pourra me dire que je crache dans la soupe, sauf que je n'ai jamais, au cours de toutes ces années de militantisme, retiré un seul centime, ni avantage quelconque de ces activités, toutes effectuées bénévolement. Donc pas de soupe, pas de dettes ou de devoir de réserve vis à vis de qui que ce soit..

Tout ceci pour dire quoi?

Pour redire plutôt, qu'aujourd'hui les vieux clivages sont obsolètes et relèvent même du fantasme...

Le vrai clivage, comme je l'ai dit pendant la campagne est celui qui sépare ceux qui servent de ceux qui se servent, ceux qui trompent de ceux qui expliquent, ceux qui veulent que ce petit système perdure de ceux qui agissent pour que cela change...

Bien sûr, il y a les convictions, les certitudes économiques, sociales, sociétales, et pour certains religieuses de chacun...

Elles restent, et je garde les miennes de libéral humaniste qui combat l'accroissement des richesses et les pouvoirs dans les mêmes mains, à quelque niveau que ce soit.. Les monopoles, les oligopoles et les oligarchies n'ont jamais rien donné de bon..

Il faut donc que tout ce système soit dissout et plus facile à dire qu'à faire..

Je ne pense pas la classe politique capable de cette opération mains propres.. Ceux qui auront des velléités vertueuses seront vite repris par la patrouille, écartés ou récompensés pour services rendus...

Je n'ai aucune empathie pour les révolutions traditionnelles, qui engendrent  bien souvent des maux bien plus graves que ceux qu'elles étaient censées combattre, et qui laissent des territoires décimés et des familles dévastées... Théâtres de toutes les horreurs et tous les excès au nom d'un idéal bien vite oublié, je ne peux accepter que l'on y fasse référence pour guérir les maux d'aujourd'hui, même si la prise de la Bastille était nécessaire, mais, autres temps autres moeurs...

Alors quoi? Qu'est ce qu'il nous reste pour assainir tout cela?

Il existe dans notre pays un certain nombre de leviers que le citoyen ou l'élu peuvent actionner pour inverser le cours des choses...

L'interdiction stricte du cumul des mandats aussi bien à un instant T que dans le temps est indispensable..

Une définition plus stricte et plus étendue des incompatibilités de fonctions, ou de métiers...

Une intransigeance totale avec une inéligibilité A VIE de tout élu condamné pour des magouilles, si petites soient elles, dans le cadre de leurs fonctions...

Le rôle des élus d'opposition dans toutes les assemblées où ils siègent est primordial: En effet, ils détiennent dans leurs mains une capacité à exercer un contre-pouvoir bien plus grande qu'il n'y paraît..

Leur droit d'accéder à toutes les informations qui concernent leur collectivité ou organisme débouche sur des devoirs..

Le devoir d'informer la population sur ce qui se trame à l'intérieur du système,

Le devoir d'alerter les autorités en cas de soupçon de prise illégale d'intérêt ou autre,

Le devoir de ne pas se décourager, car il est très difficile de tenir ces rôles dans la durée, puisque finalement, on a l'impression de plus détruire que construire, ce qui est pourtant au départ l'essence de notre engagement citoyen...

Je pense aussi, que tous les électeurs qui souhaitent que cela change, devraient avoir comme critère de vote, non plus les beaux discours et promesses, non plus les menus avantages passés ou futurs qu'ils pensent avoir obtenus d'un élu ou qu'ils pensent pouvoir obtenir, mais plutôt le comportement irréprochable des candidats au sens éthique du terme, et la sobriété des programmes présentés...

Bref, nos vieux partis, nos élus indéboulonnables, leurs manières de fonctionner, doivent laisser la place à de nouvelles pratiques, à des élus incorruptibles et désintéressés, et de nouvelles organisations plus décentralisées...

Il faut combattre la corruption et les conflits d'intérêt, il faut combattre les seigneuries, les élus ne doivent plus se sentir intouchables... car c'est là le fond du problème...

Le système et les partis actuels doivent disparaître, et les personnes de bonne volonté se rassembler...

Utopie direz vous? Des actes concrets sont possibles...

Alors pourquoi pas? C'est en tout cas dans ce sens que je vais continuer d'agir..

 

 

 

Commentaires

je te signale que le FN na jamais été au pouvoir , par contre tes
amis de l'umps que tu a long tant soutenue eux ont étaient aux
manettes on vois les résultats ,la repentance ne pardonne pas tout à bonne entendeur salut.

Écrit par : lloveras | 22/07/2014

Les commentaires sont fermés.