Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2014

BILLET D'HUMEUR SPECIAL DEBACLE EUROPEENNE

Après avoir regardé la "soirée" électorale d'hier à la télé, avec des champions du monde de la chute de l'armoire, et le concours eurovision de cris d'orfraie, je me suis décidé à écrire ces quelques lignes...

Le résultat d'hier était tout sauf imprévisible (sauf par les sociétés de sondages qui paradoxalement sont les seules à ne pas arriver à prévoir les scores du FN).

L'aspect positif de ce résultat c'est que cela va peut être permettre à notre PQR (presse quotidienne régionale), bien mal en point, de vendre plus de papier aujourd'hui avec des titres pleins de points d'exclamation...

Alors, vous l'aurez compris, je n'ai pas été surpris du résultat qui est la suite logique des comportements des politiques et des médias depuis des décennies...

Je n'ai pas été surpris mais je suis quand même en colère, une colère froide et réfléchie...

En colère contre nos politiques bien sûr:

Au niveau national: Atteints d'un autisme sans égal quand il s'agit d'entendre la base ou les électeurs.. Langue de bois, discours de façade qui décrivent l'inverse de ce que les gens voient et de ce qu'ils vivent tous les jours...

Mais ce n'est pas suffisant! Toutes tendances confondues des affaires à la pelle dont on ne voit jamais le bout, aucune remise en cause personnelle et bien sûr pas de place au renouvellement politique avec pour preuve l'identité des candidats proposés en tête de liste (c'est à dire malgré le naufrage, les seuls qui sont élus au parlement européen et qui donc s'en sortent le mieux!) aux électeurs...

Des candidats qui déclarent sans rire, dans leur grande mansuétude pendant la campagne: "Je vous promets que je reviendrais dans votre région au moins une fois par an"... On rêve (!) et les courageux qui ont encore voté pour les partis traditionnels ont vraiment du mérite devant ce spectacle.

Bien sûr, pour que la fête soit parfaite, ces européens convaincus ont passé leur temps à dire que bon nombre de nos problèmes venaient de l'Europe... qui a bon dos pour le coup..

Ensuite, la stratégie de diabolisation du FN, complètement disproportionnée n'a fait que renforcer ce parti et ses acteurs grâce notamment au slogan: "seul contre tous" (lire tous pourris en filigrane).

Au niveau local: Et bien, ce n'est pas mieux: Si il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, car je connais des élus honnêtes et dévoués, désintéressés aussi, de tous bords, force est de constater que les dérives constatées à grande échelle au niveau national existent aussi au niveau local... Cumulards, dans le temps et dans l'espace, affairistes, clientélistes, et bien sûr profiteurs ne manquent pas, avec leur cortège de valets et sujets qui font quelquefois rire quand on les regarde, mais qui font pleurer quand on regarde la facture sur nos avis d'impôts locaux et taxes en tous genres...

On pourrait citer d'autres turpitudes ou rentrer dans les détails, mais je crois que ce ne sera pas très utile... Le citoyen de base voit très bien qu'il constitue une parfaite vache à lait, courtisé aux élections et oublié le reste du temps.. Le premier parti de France est aujourd'hui celui des abstentionnistes, même pour les élections municipales qui sont pourtant celles qui attirent le plus de monde dans les bureaux de vote...

En colère contre les médias et la presse:

Au niveau national: Parce qu'elle ne fait pas son travail de pédagogie... Notre pays est un de ceux dont la culture économique de ses habitants est la plus faible...

Parce qu'elle tombe souvent dans le sensationnalisme (il faut bien vendre du papier).. L'exemple récent du "linge aux fenêtres" à Béziers en est un des plus criants... Cet arrêté existe aussi bien dans des villes socialistes que UMP, personne n'en a jamais parlé... Il a suffit que ce soit un Maire soutenu par le FN qui le prenne et c'est devenu un événement de portée quasi internationale... En attendant, quelle pub pour le parti bleu Marine! Et des exemples comme cela, il y en a bien sûr à la pelle.. Le FN fait vendre du papier, la vraie information, l'investigation, ce sera un autre jour..

Au niveau local: La PQR, malade financièrement mais aussi moralement selon moi a une lourde responsabilité dans ce qui se passe...

Collusion avec des élus, étouffement d'affaires, de faits divers, ce qui a encouragé certains élus locaux se sentant ainsi intouchables à continuer, confortés dans leur idée qu'étant constamment réélus ils pouvaient tout se permettre..

Le ton moqueur régulièrement employé envers les oppositions locales, et évidemment leur censure ou pire, la déformation de leurs propos ou la caricature de leur position afin de les décrédibiliser ont restreint le champ de lecture, mais surtout le lecteur ne croit plus ce qui est écrit et par conséquent se demande toujours si c'est du lard ou du cochon..

Il est vrai que la manne des "suppléments rédactionnels" ou des annonces légales payées par les collectivités sont indispensables à la survie de nos journaux...

Bref, voilà, cette colère froide, elle est en moi aussi parce que malgré tous les efforts et tout le dévouement dont j'ai toujours fait preuve pour la chose publique, pour le rôle que je me donne à mon niveau dans cette société complexe et désabusée, force est de constater une grande impuissance à faire évoluer les choses dans ce que je crois être le bon sens..

Je viens là de désigner deux corporations responsables de cette désaffection de la politique, mais il serait injuste et illogique, de ne pas moi-même reconnaitre que l'on a tous une part de responsabilité dans cela..

Parce que l'on n'a pas toujours fait ce qu'il fallait, parce que l'on est souvent et même parfois tombé dans la facilité... Il faut reconnaître que la campagne des européennes à quasiment été inexistante..

Ce qui est grave dans cette élection, ce n'est pas tant le score du FN... Ce sont des suffrages exprimés qu'il faut évidemment respecter si on veut être digne du statut de démocrate... Non, ce qui est grave, c'est cette abstention qui dénote une indifférence de la chose publique de la part de nos concitoyens...

Cette indifférence, quand on est impliqué, on ne peut pas l'admettre, on ne peut pas la comprendre, même si elle s'explique en partie par ce qui est exposé ci-dessus.

Mais le pire, c'est qu'à ce jour, aucune lumière, aucun signe d'optimisme, de réelle volonté de changer de comportement des uns et des autres n'apparait sur les écrans radars...

Il faut continuer à oeuvrer, bien sûr, mais tant que nos édiles ne changeront pas radicalement de comportement, j'ai bien peur que la tendance actuelle ne fasse que se confirmer.