Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2011

PPRI MEZE: POURQUOI J'AI DEMANDE AUX COMMISSAIRES ENQUETEURS D'EMETTRE UN AVIS DEFAVORABLE A CE DOCUMENT

"Je ne m'exprimerai pas sur le volet "submersion fluviale" du PPRI proposé, car je renvoie à leurs responsabilités les Maires et Adjoints de la ville qui dans le passé ont délivré des permis de lotir et de construire sur des zones qu'ils savaient pertinemment inondables.

Mais sur le volet de la "submersion marine" qui concerne une grande partie de la zone urbaine, les quartiers de la parée, tout le pourtour du Port, la raze, etc... ce qui concerne des centaines d'habitations, on ne peut accepter le zonage proposé avec son lot de conséquences financières et de nouvelles contraintes pour les propriétaires et habitants de ces quartiers.

Il faut rappeler que ce PPRI est prescrit depuis 2007, et qu'il a été élaboré par les services de l'Etat en concertation avec le Maire et son équipe...

L'enquête publique montre, vu l'impressionnante participation de la population, avec plus de 160 contributions, que les relevés topologiques pris en compte étaient très souvent incorrects... Attestations de géomètres à l'appui.

Ensuite, de nombreuses incohérences peuvent être notées, et auraient pu être décelées par un simple transport sur le terrain: Par exemple: une partie du parking de Carrefour Market et en zone rouge et l'autre non...

Il y a aussi la philosophie générale de ce PPRI, déjà mise à mal par tous les relevés effectués par les partculiers, qui considère Mèze comme une ville cotière au même titre que Frontignan, Sète etc...

Or, quand on reprend la première partie du règlement, d'ordre général, il est prévu un traitement spécial pour des Villes protégées par une lagune, ce qui est exactement le cas de Mèze...

Malheureusement, dans le PPRI de Mèze, il n'est fait mention d'aucune prise en compte de ce fait concrètement, aucune donnée développée explicitement.

De plus, les antécédents pris en compte pour étayer les conclusions des services de l'Etat ne concernent que des villes de bord de mer...

Alors, des relevés topographiques erronés à profusion qui seront pris en compte et donc affecterons l'équilibre général du PPRI, une philosophie générale de ce plan qui ne prend pas en compte les particularismes du bassin de Thau... Cela m'a donc suffit pour demander au commissaires enquêteurs d'émettre un avis défavorable, car je ne vois pas comment, même avec un avis favorable avec réserves, on pourrait arriver à un document acceptable...

 LES SERVICES DE L'ETAT DOIVENT REVOIR LEUR COPIE SUR CETTE AFFAIRE...

Le Midi Libre semblant depuis presque un mois, frileux à relayer ma position, je me suis donc permis de vous la communiquer sur mon blog...

Vous trouverez ci-dessous, le texte manuscrit que j'ai rédigé sur le registre de l'enquête dans le quart d'heure précédent sa cloture...

registre ppri.jpg

registre ppri 2.jpg

Les commentaires sont fermés.