Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2010

VOEUX 2010

gillesfr3.jpgComme chaque année, et je ne dérogerai pas à la règle, permettez-moi de vous transmettre mes voeux pour 2010.

L'année qui est passée a été difficile pour bon nombre d'entre-nous pour de multiples raisons.

Certains ont eu des problèmes financiers, d'autres des problèmes familiaux et d'autres ne trouvent plus le courage, la motivation, et perdent petit à petit le goût à la vie... Je m'associe bien sûr à leur difficultés et je souhaitent de tout coeur que 2010 soit pour vous l'année d'un nouveau départ et une année synonyme d'amour de la vie.

Mais ma pensée va surtout vers ceux qui ont perdu un être cher ou ceux qui ont un proche touché par la maladie, une immense épreuve au quotidien. Que ceux là sachent que je leur apporte tout mon soutien, si modeste soit-il. Et je souhaite pour ceux là aussi, que 2010 leur apporte chaleur, réconfort et courage.

Nous allons vivre encore une année déterminante. Les défis qui se présentent à nous. Qu'ils soient Internationaux avec l'opération "sauvetage de la planète" qui s'est bien mal engagée avec le sommet de Copenhague, qu'ils soient nationaux avec la lutte impérative contre la pauvreté et le retour à un comportement plus décent de nos élites, qu'ils soient locaux avec le nécessaire engagement des collectivités pour que sorte enfin cette région du groupe des mauvais élèves en terme de chômage, de logement et de comportements démocratiques.

Ceci étant dit, je souhaite cette année placée sous le signe de la tolérance et du respect. Car même si les élections régionales vont permettre au Président actuel de la Région de recenser à l'unité près le nombre de ceux qu'il appelle les cons, ces deux valeurs sont les seules qui pourront nous sortir du climat délétère actuel, notamment dans ce débat sur l'identité nationale... Débat utile certes, car nul ne peut se dire démocrate, courageux ou républicain s'il est incapable d'entendre ce que pense une partie de la population, mais débat où certains feraient mieux d'expliquer et d'argumenter putot que de sans cesse accuser celui qui ne pense pas comme lui de raciste ou de fasciste... ou de collabo.

Car il y a des explications à donner pour faire comprendre que notre pays a toujours été un pays d'accueil, voire de passage des populations, et c'est d'ailleurs ce qui en a fait sa force, et c'est d'ailleurs ce qui en a fait SON IDENTITE.

Qui peut dire qu'il est "Français de souche". Monsieur Martinez, Monsieur Janssen, Monsieur Piétransanta, Monsieur Phocas...

Je vais certainement en décevoir certains, mais Français de souche (comme Mézois de souche) ça n'existe pas. Il y a toujours un moment ou, dans l'Histoire de France, un de votre ailleul a été accueilli ici, ou un de votre ailleul vivait ici avant que ce ne soit la France. Et que se serait-il passé si un de ces aieul avait été reçu comme certains reçoivent aujourd'hui celui qui veut s'installer... Je suppose, que vu les moeurs expéditives de l'époque, il n'y aurait pas eu de descendance...

Alors bien sûr cela ne s'est certainement pas toujours passé de la meilleure des manières, mais il est important aujourd'hui de voir ce que nous avons retiré de ce brassage perpétuel à l'échelle de plusieurs millénaire sinon du positif puisque nous sommes tous finalement originaires d'ailleurs et que avec le temps nous arrivons finalement a bien vivre ensemble. Il faut donc laisser du temps au temps.

Se respecter comme on voudrait être respecté, et comme on voudrait que nos ancetres l'aient étés, tolérer comme on tolère à un fils, à un père ou un grand père...

Mais on ne peut tolérer que ce qui est tolérable: La violence n'est pas tolérable: La violence envers des biens et des personnes.

Des attaques de bandes, des incendies de voitures, des agressions verbales ou physiques, des incivises de toutes sortes. Tout cela est intolérable et doit être sanctionné... La justice n'est pas assez rapide, pas assez sévère, et ne prends pas assez en compte les menaces pour la société de la mise (ou remise) en liberté de personnes Non insérables ou incurables. Je souhaite donc que la raison reviennent, que la préventive soit l'exception tout comme la libération de personnes dont on sait qu'elles sont des poisons ou de réels dangers pour le reste de la société.

Et c'est là que j'ai un avis tranché sur un aspect de l'immigration: Tout étranger qui faute pour quelque motif que ce soit et quelle que soit la gravité de la faute, doit être reconduit à la frontière. La France est une terre d'accueil mais pas pour ceux qui viennent commettre des exactions sur son sol.

Voilà, ce sont des voeux un peu long, mais vous savez comme c'est, l'occasion fait le larron pour préciser sa pensée et en même temps apporter une maigre contribution au débat sur l'identité nationale.  

Je renouvèle donc auprès de vous tous Mézois, Mézoises, ainsi qu'à mes amis et ma famille, des voeux sincères pour cette nouvelle année: Qu'elle vous apporte une bonne santé, la réalisation de vos projets et votre épanouissement dans une société pas toujours facile à vivre mais qui conserve encore bon nombre de cotés positifs ainsi que des valeurs humaines que l'on arrive souvent sans grands efforts à remettre au devant de la scène. La convivialité d'un apéro, la chaleur d'un repas de famille, le don de soi dans le sport et le milieu associatif.

A VOUS TOUS BONNE ANNEE 2010.

Gilles PHOCAS

Conseiller Municipal

Mèze, le 6/01/2010

19:59 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.