Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2008

Coupable d'opposition...

Ce matin samedi 24 mai 2008, je me suis rendu avec mon 4X4 polluant (de la même marque que celui de notre cher premier-adjoint) à la déchèterie pour jeter deux ou trois "escoubilles".

J'arrive donc sur les lieux, et, en attendant mon tour, un des deux agents de la CCNBT, vient au niveau de ma vitre, que je baisse et me dit: "Comment vous appelez-vous?"

Un peu surpris mais courtois, je lui réponds: "je suis monsieur Phocas".

Mon interlocuteur me réponds alors (en faisant en sorte que son collègue l'entende bien): "Ah, on les aura tous eu ce matin, ceux de l'opposition, on a même eu Marcalbert!"

Je lui indique que M. Marcalbert a pris un peu de recul depuis quelques années.

Réponse surprenante de l'agent "Eh bien vous feriez mieux d'en faire autant!"

Je gare mon véhicule et j'indique à l'agent ou au militant politique (je ne sais plus) que je ne compte pas abandonner, bien au contraire, car je suis une personne de conviction".

L'homme, visiblement en forme m'indique qu'il peut me fournir plusieurs vestes faisant certainement allusion aux dernières élections municipales...

Je lui indique que effectivement j'assume le score et qu'une veste est toujours utile. J'ajoute toutefois que j'ai aussi chez moi des miroirs dans lesquels je peux me regarder tous les matins avec fierté.

Notre ami déchétiste me répond: "Oh vous, on le sait, vous avez créé 50 sociétés que vous avez coulé".

Je lui répond qu'il est entrain de sombrer dans la diffamation, et je l'invite à vérifier ses sources. Je me propose d'ailleurs de parfaire moi-même son information.

L'arrogant ne s'arrête pas là et me répond:"C'est vous qui avez diffamé pendant la campagne en prétendant que tous les membres du comité des fêtes étaient des escrocs".

Un peu agacé, je lui réponds que décidément, il se complaisait dans les fausses affirmations et lui signalait que la seule chose que j'avais stigmatisé, c'est l'utilisation du chéquier du comité des fêtes, à des fins personnelles, par Madame l'adjointe aux festivités, preuves à l'appui.
J'ajoutais enfin, que je trouvais déplacée le comportement de cet agent dans l'exercice de ses fonctions, et je le rappelais aux devoirs de sa charge, malgré l'euphorie sucitée par la victoire de ses protégés (les élus de tous les Mézois) aux dernières élections.

Mon contradicteur financé au moment de ce grand débat par les deniers publics m'indiquait alors qu'il n'en avait cure, s'étant assuré de n'avoir aucun témoin gênant....

Sur ce, et mon véhicule étant vidé de ses détritus, je souhaitais bon week-end à mon interlocuteur-militant, et quittait les lieux en me demandant à quel siècle je vivais.

Je ne ferais aucun commentaire. Je laisse seulement chaque lecteur de cette note juger par lui même... qu'il soit électeur... ou élu responsable de la CCNBT.

Mon site Internet

Le site de mon association.

19:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mèze, meze, ville mèze, ccnbt, pietrasanta, fricou, citoyens | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.